L’HISTORIQUE

La Ligue de l’enseignement a été fondée à Saint Petersbourg suivant l’initiative d’un groupe d’hommes publics des anciens co,ités de l’alphabétisation supprimés par le gouvernement en 1895 .

Le comité d’orientation (V.Y.ABRAMOV, N.N.BEKETOV, I.A.BODOUIN DE COURTEME, S.A.VENGUEROV, I.Y.GUERD, L.F.PANTELEEV, M.N.STOYUNINA, G.A.FALBORK, A.P.FILOSOPHOVA, V.I.TCHARNOLOUSKY et qutres) a eu une réunion fondatrice où il a été adopté le projet de statut de la Ligue (antérinée officielement en 1907).

Le but de  La Ligue de l’enseignement est la réunion et la coordination des activités des sociétés pédagogiques et éducatives en Russie.

Les objectifs : l’élaboration théorique et pratique des problèmes de l’enseignement ; la fondation des établissements scientifiques et educatifs.

La sphère des activités de la Ligue comprenait tous les niveaux de l’enseignement scolaire et extra scolaire. On avait conçu La Ligue de l’enseignement comme une société centralisée, contenant ses secteurs locaux et sa propre plateforme des questions théoriques et pratiques.

D’après son statut elle s’est transformée en union des sociétés éducatives et des établissements, réunis par leurs congrès communs, dirigés par la gestion élue. La Ligue réunissait des sociétés et des organisations qui existaient déjà et en ouvrait de nouvelles . Les sociétés provinciales disposaient de leur autonomie, possédaient leurs propres statuts (constitués suivant le modèle, recomandé par  La Ligue de l’enseignement) et viraient des moyens à la Ligue.

Parmi les secteurs locaux, celui de Moscou était le plus remarquable, réunissant les organisations éducatives de Moscou et de ses environs.

D’après son initiative on a organisé des cours d’été pour les enseignants et un bureau de lecture ; on q créé une comission d’élaboration des positions sur l’organisation de l’école primaire à base démocratique. L’activité de ce secteur a été arreté suivant l’ordre du préfet.

Au cours de l’existence de la Ligue en 1907-1908 on a créé 5 sociétés nationales russes.

La société de l’éducation scolaire avait pour but l’élaboration des nouveaux modèles de l’enseignement scolaire et d’un nouveau type de l’école unie. La société de soutien de l’éducation extra scolaire a été fondée pour réunir tous les efforts publics dans la création des bibliothèques, musées, universités populaires, cours du soir , auditions etc . Parmi ses membres il y avait Kustodiev, Lanseke, Makovsky, Rerikh et d’autres.

La société universitaire a été fondée pour l’élaboration théorique et pratique des objectifs de l’enseignement supérieur et l’ouverture des grandes écoles privées et ses universités. Cette société était composée de Bekhterev, Verkhovsky, Grevs, Dobiach, Lappo-Danilevsky, Levinson-Lessing, Lesgaft, Oldenbourg et d’autres.

On a aussi fondé une société nationale russe qui se préocupait de l’enseignement et de l’éducation des enfants ayant des problèmes pathologiques. En 1907 on a fondé l’Académie pédagogique. Auparavant, la Ligue créait des commissions pour résoudre des problèmes pédagogiques particuliers : l’élaboration des programmes, les rapports entre la famille et l’école, les études des principes de l’enseignement et de l’éducation au sein du secteur Mariinsky, la fondation de la bibliothèque centrale pédagogique et du musée.

Le premier congrès de la Ligue du 28-31 décembre 1908 a exigé la suppression des limites de l’enseignement des sociétés et des établissements éducatifs, des lectures publiques, des théatres populaires etc.

Le congrès a conçu l’édition d’un organisme éditorial (à la place du Journal «La vie et l’école» sorti et fermé au cours des années 1907-1908) ; la publication des éditions annuelles et bibliographiques des problèmes de l’enseignement ; l’organisation des expositions et des congrès pédagogiques locales, nationales et internationales ; la fondation du bureau pédagogique d’information. Le congrès a étudié et a adopté le projet particulier de la loi scolaire, élaboré par une commission speciale de la Ligue, qui prévoyait un projet financier de l’intervention de l’enseignement général.

Ce projet a été présenté à la seconde Douma (assemblée de l’Etat), la dernière ayant renvoyée par majorité. En plus la Ligue de l’enseignement s’est adressée à la Doume en demandant la cessation des poursuites des enseignants pour des raisons politiques et de faire rentrer à nouveau dans les écoles les professeurs bannis. Les évenements conçus et réalisés par la Ligue se heurtaient constamment contre l’opportunité des autorités officielles : on interdissait les congrès , les expositions, les discussions publiques des projets de la Ligue, etc.

En 1913 le gouvernement a modifié le statut de la Ligue qui avait pour but restriction de ses activités et de son role organisationnel.

Après 1917 la Ligue a cessé son activité.